Avoir un bébé quand on habite à l’étranger

IMG_3972

Hello les filles,

Comme vous le savez peut-être, notre petite Candice est née au Canada, nous y avons habité cinq ans et en sommes partis quand elle avait 20 mois. Nous sommes tous les deux français et nous étions au Québec avec un permis de travail ouvert, notre statu n’était donc pas « définitif » à la naissance de Candice. De nos jours c’est assez fréquent de vouloir aller vivre quelques temps (ou définitivement) dans un autre pays, pour découvrir une nouvelle culture, pour le travail… Les raisons sont très nombreuses et avant de se lancer, on se pose toujours des tonnes de questions et forcément quand on est jeune adulte et en couple la question de fonder une famille arrive forcément dans la balance. Je me suis dit que partager notre expérience de l’arrivée d’un enfant lors d’une expatriation pouvait être un sujet intéressant!

Avant toutes choses, il faut avoir en tête qu’emménager dans un nouveau pays c’est un gros chamboulement et qu’il y aura toujours des imprévus même si vous avez planifié votre projet comme jamais! Et avoir un enfant c’est la même chose voir pire!! Ce sont des événements importants de nos vies qui sont des sources de stress et d’incertitudes (surtout pour l’emménagement à l’étranger), pour ma part, je ne mènerai pas ces deux projets en même temps! Quand je repense à notre emménagement à Québec et le temps qu’il nous a fallu pour y être bien installé, clairement, je n’aurai pas voulu être enceinte ou avec un nouveau né pendant cette période. C’est un point de vue très personnel mais je vous conseille d’être bien installé dans votre nouveau pays avant de vous lancer, vous serez plus serein et la grossesse et l’arrivée de bébé seront plus facile à vivre que si vous êtes dans le rush des premiers temps.

 

ASPECTS ADMINISTRATIF

Pour moi, la première chose à considérer concerne la prise en charge par la sécurité sociale du pays dans lequel vous vivez de votre grossesse, de l’accouchement et du suivi post-partum pour vous et bébé. Je vous l’accorde ce n’est pas glamour du tout mais pourtant c’est primordial! Chaque pays a ses propres règles en matière de couverture médicale et en France nous sommes très très bien lotis, à tel point qu’on peut rapidement tomber de haut en arrivant dans un autre pays. Une grossesse c’est de nombreux rendez-vous médicaux, pour moi ce fut 14 rendez-vous de suivi avec mon médecin, 5 échographies, 3 prises de sang (j’avais en tête que j’en avais eu plus…) et 4 rendez-vous de suivis pour Candice dans le premier mois de vie! Sans parler de mon accouchement qui s’est terminé en césarienne et du séjour de 4 jours à la maternité. Sans couverture médicale, les frais peuvent rapidement devenir énormes dans mon cas plus de 25 000$ tout compris! Une consultation avec un médecin est à environ 200$ (dans le cabinet ou j’étais suivie), une prise de sang entre 450 et 600$, une échographie entre 150 à 300$ et une césarienne environ 4000$ (un accouchement par voie basse est facturé 2580$ là ou j’ai accouché) et l’hospitalisation est à 3828$ par jour (dans l’hôpital où j’étais) les tarifs proviennent du site Touts-petits et ça correspond bien aux tarifs affichés dans les hôpitaux. Pour ma part j’ai toujours été couverte par la RAMQ, l’équivalent de la sécu française et j’avais une assurance privée avec le travail qui a complété pour la prise en charge des frais d’hospitalisation, je n’ai donc rien eu à payer, tous mes frais ont été couverts mais chaque situation est différente et tous les visas ne permettent pas de bénéficier de la couverture universelle d’où la nécessité de valider en amont ce qui est pris en charge notamment si vous êtes couverts par une assurance privée et que vous devez avancer les frais avant d’être remboursé.

Une fois cette vérification faite, je vous suggère de vous renseigner sur les modalités du congé maternité / paternité et des arrêts maladie. Et oui, vous allez devoir vous arrêter un moment pour vous occuper de votre bébé, au Québec le système est vraiment super pour le congé maternité car j’ai eu un congé de 8 mois et j’avais choisi la formule « courte » sinon la plus part des mamans prennent 12 mois! Mais ce congé maternité n’est pas accessible à tous, il faut avoir travaillé un certain nombre d’heures dans l’année pour pouvoir en bénéficier (le site RQAP explique tout ça en détail). Il est donc essentiel de vérifier que votre statu d’immigration vous permet de bénéficier des mêmes prestations que les locaux.  Dans le même temps, je vous conseille de vous renseigner sur les modes de garde, le fonctionnement des inscriptions (listes d’attente?) et leur coût. Pour les nouveaux arrivants ça peut être une grosse difficulté car les places en crèche (appelées garderies) ou chez une nounou (appelées milieu familial) sont extrêmement rares surtout chez les tout petits et peuvent être très très très couteuses (jusqu’à plus de 50$ la journée!). Vous allez me dire et pourquoi l’arrêt maladie, être enceinte ce n’est pas une maladie! Et oui, être enceinte n’est pas une maladie, en revanche tout peut déraper très vite et vous pouvez vous retrouver du jour au lendemain alitée et sans salaire pour plusieurs semaines / mois. C’est ce qui m’est arrivé, j’ai été arrêtée à 5 mois de grossesse avec obligation de rester allongée! J’ai été en arrêt pendant plus d’un mois et j’ai du pousser mon médecin à me laisser reprendre car la situation était infernale. J’ai perdu près de 2 semaines de salaire (délais de carence) puis j’ai été prise en charge par la prestation de maladie de l’assurance emploi qui correspond à 55% du salaire sauf qu’il y a de gros délais de traitement pour vérification des dossiers et j’ai touché mes indemnité après plus d’un mois d’arrêt…

Une autre chose importante à investiguer avant la naissance de votre bébé c’est le statu qu’il aura en naissant dans un pays étranger, est-ce qu’il y a le droit du sol qui lui confère automatiquement la nationalité du pays à sa naissance (c’est le cas à Québec et Candice a donc la double nationalité franco-canadienne!). Si non, avez-vous des démarches d’immigration à faire? Si un des deux parent est français, votre enfant le sera aussi, à condition de faire les démarches nécessaires. Renseignez-vous auprès du consulat ou de l’ambassade de France sur votre lieu de résidence. Les procédures ne sont pas forcément les mêmes et changent souvent! A Québec, le consulat ne s’occupe plus des déclarations de naissance, c’est seulement le consulat de Montréal. Les démarches peuvent se faire à distance ou en personne mais les délais de traitement pour recevoir l’extrait de naissance (indispensable pour faire une demande de CNI et de passeport) sont très long alors que si vous allez sur place faire la déclaration vous sortez avec l’extrait de naissance! C’est une chose à ne pas négliger si vous comptez voyager dans les premiers mois de la vie de bébé, il aura besoin de son passeport, et même des deux passeports en cas de double nationalité. De mémoire, les délais étaient très long, on a du prendre le rendez-vous au consulat pour la déclaration avant la naissance, un à deux mois avant de mémoire ! Et j’ai d’ailleurs du décaler ce rendez-vous à deux reprises puisque Candice est arrivée avec un peu de retard. Mais il faut que ce soit fait dans le premier mois sinon la procédure se fait uniquement à distance. Comme je comptais me rendre en France dans l’été, nous avions besoin du certificat au plus tôt pour ensuite prendre le RDV au consulat de Québec pour le passeport, le délais d’attente est très variable, parfois il y a des disponibilité dans la semaine qui suit parfois c’est deux mois plus tard puis il faut compter le délai de fabrication qui est lui même variable!

Je vous conseille aussi de vous informer en amont de la naissance ou dans les premières semaines sur les protocoles de vaccination dans votre pays de résidence et de les comparer à ceux que l’on a en France. Entre le Québec et la France les calendriers de vaccination sont assez similaire. Les vaccins ne sont pas obligatoires au Québec mais ils sont fortement conseillés par les médecin. En ce qui nous concerne, nous avons fait tous les vaccins selon le calendrier de Québec, donc à 2-4-6-12-18 mois sauf celui contre la varicelle que nous avons refusé puisque nous ne le trouvons pas nécessaire, je serai plus du genre à aller coller Candice contre un bébé porteur de la varicelle histoire qu’elle l’ait et qu’on en parle plus (#mauvaisemère). Encore une fois, tous les pays n’ont pas les mêmes protocoles mais les vaccins sont réellement important pour les enfants, il existe de nombreuses maladies qui peuvent avoir des conséquences gravissime chez des touts-petits et c’est la meilleure façon de protéger nos enfants et les autres. En plus, si vous veniez à rentrer en France, votre enfant devra être vacciné pour pouvoir l’inscrire en collectivité (crèche, école, colonie de vacances…). C’est parfois difficile à imaginer un retour et à y penser dans les choix que nous faisons pour nos enfants mais on ne sait jamais ce qui nous attend aujourd’hui vous êtes ici dans votre pays d’adoption mais dans 6 mois, 1 ans, 5 ans? Tout peut changer rapidement, surtout quand on parle d’immigration!

ET LA FAMILLE DANS TOUT CA ?

Avec l’arrivée de votre bébé, vous allez avoir envie de voir vos familles et vos proches bien plus souvent qu’avant, que ce soit pendant la grossesse et surtout après l’accouchement! Pour moi la distance a été vraiment très difficile à gérer, autant les trois premières années de notre expatriation ça ne me dérangeait pas plus que ça, je le vivais bien on avait nos habitudes sur Skype et WhatsApp, mais en étant enceinte et après en ayant accouché ça a été très pesant. Les 8 heures d’avion et les 6 heures de décalage horaire qui nous séparaient je les aies maudites un sacré paquet de fois! Mes parents sont encore actifs donc ils ne pouvaient pas venir sur de très longues périodes pour profiter de ces moments, les parents de Max sont retraités, on a pu profiter d’eux un peu pendant ma grossesse et après l’accouchement. C’était bien mais nous n’avions personne de la famille quand j’ai été alitée, Max travaillait, mes amis aussi (ben oui, c’était les amis du travail!) et j’aurai bien eu besoin d’avoir des visites pour me tenir compagnie, même quelques minutes par-ci, par-là. Le plus dur ça a été pendant le congé maternité, 8 mois c’est super et je ne regrette aucun de ces moments avec mon bébé, en revanche, mes amis étant tous des collègues de travail, je n’avais pas grand monde à voir… et les journées étaient vraiment longues. Max travaillait beaucoup et faisait des heures pas possibles, nous on l’attendait toute la journée puis lui voulait se reposer en rentrant alors qu’on attendait qu’une chose sortir et voir du monde… C’est à ce moment là que je me suis sentie très seule et très isolée. C’était difficile et ça m’a un peu gâché le plaisir de passer du temps avec ma fille, j’étais très heureuse d’être avec elle mais malheureuse d’être seule 8 à 10 heures par jour! J’aurai tellement aimé avoir nos familles quelques heures par jours… Au lieu de ça on se parlait par Skype tous les jours mais ça a fini par me rendre folle j’avais l’impression de passer ma vie au téléphone et donc de ne pas profiter assez de mon bébé. Le cercle vicieux! Les 8 mois en tête à tête avec bébé, c’est magique mais attendez-vous à vous sentir seule et en décalage avec votre chéri. Essayez de planifier beaucoup de visites (une à la fois!) si vos proches peuvent venir vous voir, et prévoyez peut-être de rentrer au pays sur plusieurs semaines surtout si vous êtes en congé maternité en été ou pendant la période des fêtes.

Pour ce qui est de la famille, je vous conseille aussi vivement de prévoir un roulement des parents pour l’accouchement. C’est vrai que tous les grands parents ont envie d’être présents à la naissance mais je vous conseille d’étaler les visites dans le temps pour avoir de l’aide le plus longtemps possible après l’accouchement! Ma maman était venue 2 semaines avec mon terme au milieu de ces deux semaines là, je pensais que j’aurai accouché avant son arrivée, et finalement… j’ai accouché avec 3 jours de retard et je suis sortie de l’hôpital quand elle était dans son avion pour rentrer! ça a été super de l’avoir avant mon accouchement, je n’en pouvais plus et elle m’a beaucoup changé les idées, en revanche, je n’ai pas pu profiter d’elle avec mon bébé en rentrant chez nous et ça, ça a été très dur, d’autant que Max a repris le travail dans la foulée et que je me suis retrouvée seule pendant quelques jours avec Candice avant l’arrivée de la relève. Vous allez me dire, ce n’est pas le bagne, loin de là, mais entre ma césarienne surprise, les médecins qui ne nous lâchaient pas la grappe pour le poids de Candice, l’allaitement qui ne fonctionnait pas… Les 10 premiers jours de sa vie ont été bien lourds et stressant. Les parents de Maxence sont venus passer 3 semaines, et mon papa est venu une grosse semaine, ils se sont croisés et sont repartis en même temps mi Mai. C’était super d’avoir nos parents, j’ai pu prendre des douches tranquillement (ne riez pas, c’est un luxe avec  un bébé un enfant), me reposer l’après midi, ils ont pris soin de nous, courses, linge, repas, ménage, ils ont tout fait! Nous n’avions qu’à nous laisser chouchouter et profiter de Candice, le top!

Vos familles et vos proches vont forcément vouloir participer à l’arrivée de votre bébé, on avait choisi de faire notre liste de naissance sur le site Mes Envies ça nous a permis de sélectionner des articles venant de plusieurs magasins et d’offrir différents mode d’achat.  Pour moi c’était vraiment important de ne pas être cantonnée à une marque ou un modèle en particulier, si on avait été en France ou dans un autre pays, je serai quand même passée par ce site. Aucune obligation de choisir la marque vedette du magasin, vous pouvez mettre tout ce que vous voulez. Pour  ce qui est de la logistique des cadeaux offerts, pour les plus habiles ils pouvaient acheter directement sur internet et faire livrer à notre domicile à Québec, nous faire un virement pour qu’on achète à leur place, ou alors acheter eux-mêmes le cadeau et nous l’expédier. ça peut paraitre anodin mais c’est vraiment pratique, vous avez en un clin d’oeil tous les cadeaux, vous pouvez faire un suivi très facile de qui a offert quoi, et pour moi, c’était aussi un excellent pense bête des indispensables qui nous restait à acheter! Comme nos parents sont venus nous voir à la naissance de Candice, ils sont venus les valises chargées de cadeaux! Ils en ont profité pour apporter les cadeaux de la famille et de nos amis qu’ils avaient réceptionné chez eux ainsi que mes dernières commandes de vêtements pour Candice.

IMG_4345

Aussi bizarre que ça puisse paraître, être dans un pays vraiment lointain pour la naissance d’un bébé c’est aussi relaxant, pas de stress de recevoir la famille par dizaine à l’hôpital ni à la maison dans les premières semaines, ça nous a donné le temps de profiter de notre bébé juste tous les deux, d’apprendre à se connaître, c’était une petite bulle d’amour à trois (bon quatre avec Bella) et c’était aussi super chouette. Vous allez aussi développer des liens très forts avec vos amis / collègues de travail avec l’arrivée de ce bébé, ce sont eux qui vont voir ce baby chou le plus après tout! J’ai eu la chance d’être enceinte dans la foulée de 2 de mes collègues et amies de travail! C’était cool de pouvoir échanger sur nos expériences, savoir que je n’étais pas seule! En plus, ma grande amie avait sa famille relativement loin, dans une autre province, on a pu beaucoup s’épauler et passer beaucoup de temps ensemble pendant nos congés maternité, un de mes meilleurs souvenirs de ces mois de maternité, d’ailleurs les derniers mois de mon congé quand elle a repris le travail ont été nettement plus long et durs à supporter!

Vos amis et collègues de travail vont être de vrais rocs pour vous pendant la grossesse et surtout après l’arrivée de votre bébé. Si vous êtes dans un pays vraiment éloigné de votre pays natal et sans famille sur place, ils seront d’une aide inestimable! Une galère de crèche, une réunion qui fini tard, une inquiétude,  une gastro imprévue, ou tout simplement pour souffler le temps d’une soirée pour aller au resto en amoureux, c’est eux qui seront là pour vous!

J’espère que vous avez réussi à tout lire (!) et que cet article vous sera utile, n’hésitez pas à le partager avec vos ami(e)s, frères, soeurs, cousin(e)s, voisin(e)s qui préparent leur départ pour l’étranger et venez me dire en commentaire si vous aussi vous avez eu un bébé à l’étranger et comment vous l’avez vécu!

IMG_4328

Des bisous

Léa

 

 

Un commentaire sur “Avoir un bébé quand on habite à l’étranger

  1. J’ai bcp aimé ! Des renseignements fort utiles et le tout bien « ficelé » ! On lit un document d’infos avec le plaisir de découvrir une belle histoire ! Merci, bisous Léa

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.